Aucune image   WoW: Wrath of the Lich King
Version boîte

Fiche détaillée

The Secret World m'a fait hurler


PC GAMER - 24/02/2012 - Josh Augustine




Funcom ne veut pas que The Secret World soit facile et il ne veut certainement pas que ce soit mignon. Ragnar Tørnquist, le directeur artistique du jeu, pense que les joueurs attendent des décors plus sombres et des ennemis plus effrayants que ce qui leur est offert dans d'autres MMOS.

Intégrer un contenu "mature" n'est pas une nouvelle stratégie pour Funcom, la société qui a apporté poitrines et gore avec Âge of Conan depuis des années. Mais après avoir passé une journée complète à jouer à The Secret World dans les studios de Funcom à Montréal la semaine dernière, j'ai vraiment été étonné de constater comment cette rudesse - tant dans les thèmes que dans la conception du gameplay participe à l’élaboration du jeu et lui apporte ses meilleurs comme ses pires caractéristiques.

Expletive deleted


(ndlt : terme employé en anglais pour caractériser des propos inappropriés, en gros le titre pourrait être : @&#$! )

Funcom rentre dans le vif très rapidement, atteignant en moyenne un juron par minute durant l'intro de mon nouveau personnage Illuminati. Les cut-scenes entièrement doublées qui introduisent la plupart des quêtes fournissent un super divertissement - quand les doubleurs sont à la hauteur. Le recruteur Illuminati qui m'a enrôlé dans la cinématique d'ouverture est visiblement et grossièrement un amateur mais si cet adepte paranoïaque de la théorie du complot vers laquelle il m'a envoyé a fait des vidéos hebdomadaires sur Youtube contre "The Man", je les regarderai toutes jusqu'à la dernière

La première vraie quête que je j'obtiens place la barre bien bas. Le conspirationniste croit que les Illuminati l'espionnent et il veut que je découvre comment ils le font. Il n'y a aucun point de repère donné pour cette quête - c'est une des missions d'investigation de TSW, conçues pour m'obliger à regarder le monde autour de moi, pour essayer de résoudre les sombres mystères de ce nouveau monde étrange que je découvre. Comme je tourne en rond, je finis par cogner dans un appareil photo géant aussi grand que mon torse accroché sur le mur à 2 pas de la "cachette secrète" du type et pointé droit sur lui. Bien, mystère résolu.

Ensuite, je traverse un labyrinthe souterrain pour localiser le quartier général Illuminati. Truc simple et pas trop passionnant encore une fois. Pour continuer, le scientifique fou m'entraîne dans un voyage hallucinant qui me transporte jusqu'à une station de métro de Tokyo où une invasion terrifiante de "saleté" noire , avec des tentacules sortant de terre transforme tout le monde en zombies stupides gigantesques, des monstres "effrayants comme l'enfer". C'est incroyable.



Pills here !


(ndlt : les joueurs de Left 4 Dead reconnaîtront l'allusion)

The Old Republic (ndlt : Swtor) s'est récemment essayé à la conception d'un donjon de survie horrifique avec son Rise of the Rakghouls et j'ai à peu près bâillé tout le long du chemin. Ici, au contraire tout me rappelle l'angoisse ressentie dans la campagne de la portion de métro de Left 4 Dead's No Mercy. Les artistes de Funcom ont tapé dans le mille avec la création des environnements qui correspondent exactement au thème : "ceci est le monde dans lequel vous vivez, mais tout y est devenu absolument fou" .
Des tentacules géante noirs et suintants passent à travers le plafond et s'accrochent frénétiquement à quoi que ce soit près d'eux, les piliers sont brisés et les rames de métro sont infestées - l'endroit entier me donne froid dans le dos.

Et l'homme est sombre ! Le donjon de TOR était un peu obscur, un peu, mais The Secret World supprime la lumière et vous fait pleurer votre mère. A un moment, j'ai été conduit dans un couloir noir comme du charbon occupé par un escalator détruit. C'était si sombre que je pouvais à peine discerner la silhouette de mon personnage, quand soudainement une foule de gens a déboulé du haut de l'escalier devant moi. Certains étaient des civils, mais il y avait certainement des monstres là-dedans. Leurs cris perçants et leurs hurlements accompagnés d'une bande audio frénétique fait que je m'affole - Je ne peux pas discerner l'ami de l'adversaire dans le chaos et l'obscurité totale. Je réussis juste à tirer avec mon fusil de chasse de manière insensée. À ce point, je ne cherche pas à distinguer le bon du mauvais, je veux juste me déplacer quelque part où il y a de la lumière.

Et après m'être frayé un chemin dans ce monde d'horreur, brisé et incroyablement corrompu par le mal, je me retrouve marchant dans le Quartier Général Illuminati, qui pourrait être la capitale la plus ennuyeuse que je n'ai jamais vue. Les murs sont plats, gris sans texture ou élément pour habiller ces surfaces immenses. Seulement quelques pièces de style art moderne et environ 20 PnJ rompent la monotonie des surfaces grises qui composent cette ville morte. L'endroit entier me rappelle une vieille carte de prison de Quake dans lequel j'ai eu l'habitude de jouer.

C'est cette inconsistance dans la qualité qui m'inquiète sur The Secret World qui intègre ce qui pourrait être la zone la plus immersive que j'ai jamais vue dans un MMO à celle la moins inspirée. Pour être juste, après avoir joué durant une journée complète, le ratio des zones stupéfiantes par rapport aux loupées était probablement de 9:1 (en faveur du stupéfiant), mais nous avons vu si peu de contenu du jeu jusqu'à maintenant que ces 10 % me dérangent encore.

Cela couvre juste une partie minuscule de ce que j'ai pu découvrir en jouant la semaine dernière. Plus tard, je continuerai à vous parler de The Secret World avec mes impressions sur l'Egypte, où je joue un Assassin convaincu et où je pleure quand je trouve les cultistes (ndlt : sur l'article original, l'auteur utilise les termes d'Assassin Creed, ce qui vous parle sans doute déjà plus).

Source

Cet article a été vu 1966 fois

© 2007-2011, The Secret World™ is a registered trademark of Funcom Gmbh 2011.
All rights reserved. All logos, characters, names and distinctive likenesses thereof
are intellectual property of Funcom GmBH unless otherwise noted.
All other trademarks are the property of their respected owners.
Copyright © 2011 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Coxie, Template: Cypher, Code: JB