TSW : Le MMO que Bioware ne pouvait faire ?


CVG : - 24/02/12 - Dan Grill

CVG, en la personne de Dan Grill, a décidé de comparer The Secret World à tous les MMOs existants. De Star Wars : The Old Republic à Resident Evil, le MMO, en passant par World of Warcraft ou Guild Wars. Toutes les références y passent mais il ne tarit pas d'éloges à propos du MMO le plus attendu de 2012.

Pour Dan Grill, Bioware a réalisé un jeu (swtor) complet mais sans âme, sans prise de risque, trop sage bien alors que Funcom pendant ce temps là faisait fi des problèmes de moralité et d'agent.

Voici point par point ce que Dan a ressortit de son test chez Funcom.

Le créateur de personnage complet n'est pas disponible, les testeurs n'ont que le choix du sexe de leur personnage, Dan constate qu'il croise donc régulièrement des clones de Buffy ou d'Angel (sans les cheerleaders. Enfin il n'en a pas vu) mais parfaitement habillés.

Illuminati, le départ


L'histoire des Illuminati que nous jouons commence donc dans les rues de New-York. Ce sont celles-ci que nous devrons parcourir afin de trouver le quartier général de la faction et de prouver notre valeur. Notre personnage se réveille pour se découvrir cobaye d'une expérience menée par un docteur parfaitement amoral, qui nous plonge dans une sorte de transe. Il nous fait revivre l'incident de Tokyo (c'est le tutoriel du jeu). Vous êtes donc un survivant de l'accident, dans les profondeurs du métro dont les murs ont disparu, où les trains flottent dans l'espace.
De retour et bien réveillé, nous sommes assignés à une nouvelle mission en Egypte.

PNJ


Très bonne intégration des PNJ dans le jeu. C'est le premier MMO depuis très longtemps où je n'ai pas eu envie de zapper les dialogues pour passer à la suite.

Puzzle


Un des éléments notables dans The Secret World, ce sont les quêtes de puzzles. L'équipe y a passé autant de temps que dans un jeu d'aventure ordinaire. Les joueurs doivent observer leur environnement, le monde autour d'eux, rassembler des indices et doivent passer par d'autres missions afin de résoudre l'énigme. Les puzzles ont été conçus pour encourager le joueur à réfléchir par lui-même plutôt qu'à rechercher les réponses sur Google mais Funcom a toutefois ajouté un navigateur dans le jeu pour faciliter les recherches.

Donjons


Bien qu'ayant participé à deux donjons, nous ne sommes autorisés à parler que d'un seul. C'est un laboratoire dirigé par Dr Klein, un savant fou allemand stéréotypé, impliqué dans quelque chose de bien plus important que le jeu lui-même, notamment l'incident de Tokyo. Son antre est recouvert de sortes de grosses tumeurs noires et visqueuses. L'ambiance de cette zone est parfaitement comparable à Resident Evil : le MMO.

Ceci dit, c'est le premier MMO depuis longtemps auquel j'avais vraiment envie de jouer : l'inexistence de classes, permettant à tous les joueurs de jouer ensemble, est une de ses plus grandes forces. L'histoire, superbement construite, peut toutefois parfaitement passer à la trappe pour ceux que ça n'intéresse pas. Les quêtes des puzzles sont sincèrement ardues. Le design des donjons est ambitieux, comparable à WoW, mais les développeurs n'ont pas hésité à se servir d'autres influences. Le système de montée de niveaux amène les joueurs à vraiment bien choisir leur spécialisation, avec la possibilité d’utiliser plusieurs voies. Finalement, ils ont conçu un monde moderne-fantastique réaliste.

A sa sortie en juin, SW:TOR aura sûrement du souci à se faire.

Source

Cet article a été vu 1765 fois

© 2007-2011, The Secret World™ is a registered trademark of Funcom Gmbh 2011.
All rights reserved. All logos, characters, names and distinctive likenesses thereof
are intellectual property of Funcom GmBH unless otherwise noted.
All other trademarks are the property of their respected owners.
Copyright © 2011 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Coxie, Template: Cypher, Code: JB