Aucune image   Diablo II + Lord of Destruction
Version boîte

Fiche détaillée

The Secret World vous emmène dans un parc d'attraction



Mike Fahey - Kotaku - 20 juin 2012

Mon premier tour guidé du MMO paranormal de Funcom à venir m'a déjà vu plonger dans les profondeurs de l'Enfer. Beaucoup de MMORPG y descendent ; c'est un endroit populaire. Mais seul The Secret World exploite l'enfer avec une visite dans un parc à thème dément.
Craig Morrison, de Funcom, a escorté un groupe de journalistes à travers ce parc d'attraction sombre et tordu, la semaine dernière, et j'ai été assez chanceux pour faire partie de cette équipe façon Scooby Doo alors que nous avons pu admirer la vue, partir en ballade et tuer des créatures tout droit sorties de cauchemars. Vous savez, comme d'habitude.

Le voyage typé carnaval débute par une visite à un PNJ (NdT : Personnage non jouable), le fils du précédent propriétaire du parc en question, désireux de réclamer ce qui lui revient de droit. Depuis la relative sécurité de sa voiture de ville, il a demandé à mon équipe d'infiltrer, enquêter et éliminer chaque fantôme et gobelins qui se placeraient sur notre chemin ; plusieurs ont essayé, aucun n'a réussi.



Voici qui sonne comme un travail pour des personnages joueurs !

Sans soigneur mais groupés pour un combat en solo, notre équipe a fait de son 4h chaque ennemi rencontré, grâce aux personnages prédéfinis par Funcom pour l'occasion. Mon soldat surnaturel à coupe iroquoise maniait un fusil à pompe et une arme de pugilat, mais la plus puissante des armes de son arsenal était un pouvoir nommé "Le Marteau de Thor", une attaque dévastatrice qui pulvérisait l'ennemi avec un éclair. Couplé avec une compétence qui garantissait un coup critique sur la prochaine attaque, c'était une combinaison efficace qui a capté l'attention d'à peu près chaque créature rencontrée.

La quête que nous suivions nous a conduits à travers le parc, attraction après attraction. Au "Tilt-a-Whirl" (NdT : genre d'attraction de type tasses tournantes), nous étions forcés d'esquiver les voitures mortellement tourbillonnantes pendant qu'une vague d'ennemis nous chargeait. L'attraction dangereuse était aussi bien une bénédiction qu'un cracheur de foudre, comme nous l'avons découvert, alors que les ennemis, piégés dans son tourbillon fou, ont été tués aussi facilement que nous l'avons été.

Puis nous avons enchaîné avec les montagnes russes.



La cinématique du jeu nous a fait passer à une vision à la première personne pour le tourment de la balade, des esprits ténébreux nous narguant à chaque virage. Aucun combat, juste ce morceau d'histoire magnifiquement bizarre, délivré d'une manière totalement unique.

Sur la route, des restes boueux de ce qui devait être jadis le Tunnel de l'Amour, mon écran s'est mis à vaciller et à grésiller irrégulièrement comme quelque chose tout droit sorti d'un film d'horreur japonais. Ce n'était pas un bug du système. Funcom emploie des filtres spéciaux pour rajouter une atmosphère et une tension au jeu. Il y a des brumes de chaleur en Egypte, il y a de l'électricité statique à la foire. Plus loin dans la démo, j'ai réalisé que chaque capture d'écran que j'ai tenté de prendre de mon personnage était déformée.

"Attends, est-ce que le jeu a un effet de miroir déformé sur nous ?" ai-je demandé.
"Ah bon ?" a répondu Morrison.

Après un combat contre un boss dans la boue, ce qui nous ralentis dans nos mouvements alors que nous tentions d'éliminer une sale créature (encore une fois, inspiration Scooby Doo) et un passage par la Grande Roue (nous n'étions pas encore assez morts pour cette balade-là), notre tour s'est terminé par une bataille parmi les auto-tamponneuses.



Les voitures bougeaient d'elles-mêmes alors qu'un maniaque à la tronçonneuse a tenté de nous étriper, mais nos compétences d'esquive étaient meilleures. Il s'est effondré à terre comme un sac à... un gars avec un sac sur la tête.

Notre tour nous conduisant dans les déserts miroitants d'Egypte puis dans la sombre Transylvanie, mon esprit est resté ancré dans ce parc d'attraction branlant de la côte de la Nouvelle Angleterre. Le sable et les momies, j'ai vu. Vampires ? Allons. Mais explorer les attractions d'un parc à thème hanté avec un groupe de joueurs alors que l'atmosphère déformait la réalité tout autour de nous ? C'est ça, The Secret World, un sombre reflet de là où nous vivons, où aucun autre MMO ne prend place.

J'ai hâte de réellement débuter mes aventures le 3 juillet.

Source

Cet article a été vu 1537 fois

© 2007-2011, The Secret World™ is a registered trademark of Funcom Gmbh 2011.
All rights reserved. All logos, characters, names and distinctive likenesses thereof
are intellectual property of Funcom GmBH unless otherwise noted.
All other trademarks are the property of their respected owners.
Copyright © 2011 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Coxie, Template: Cypher, Code: JB