Aucune image   Guild Wars 2 Collector
Version boîte

Fiche détaillée

Pourquoi je joue à The Secret World


Justin Olivetti pour Massively le 13/12/12



Je grince des dents et laisse sortir un son angoissé alors que mon personnage meurt encore une fois. Je retourne à mon cadavre, me rétablis, et prévois soigneusement ma prochaine approche. J’observe, et cible un cultiste ennemi pour l’éloigner de sa patrouille. Je sais que je peux les prendre un par un, mais avant d’avoir compris cela, mon expérience a été sanglante et meurtrissante.

Le combat est rude ; cela me prend une bonne demi minute pour le mettre à terre. Le compteur de quêtes avance petit à petit, me raillant en m’indiquant que je suis toujours sur la première partie d'une mission qui en compte six. Et je suis dessus depuis déjà 45 minutes.

Je me concentre. Je triomphe. La prochaine étape me fait chercher un code pour essayer d'ouvrir une porte tandis que des momies surgissent des sarcophages tout autour de moi. J’explose chaque potion que je possède et invente quelques trucs pour survivre. La porte s'ouvre. Je fais un pas. Il y a devant moi un monstre géant du puits de l'enfer m'observant avec des yeux rouges sang. Je suis nerveux parce que si j'échoue ici, je devrais refaire la dernière étape encore une fois. Je murmure des maléfices à l’encontre des développeurs de Funcom et puis cours en criant.
Et j’ai adoré chaque minute de cela.

C'est The Secret World, le titre qui m’a blousé jusqu’à devenir un de mes MMOs préféré comme jamais précédemment. En dépit de l'abondance des failles apparentes, son approche audacieuse dans une industrie moribonde fait plus que compenser cela. C'est pourquoi j‘y joue.




Une configuration comme nous n'en avons encore jamais vue dans un MMO jusqu'à présent.

Quand vous parlez de « MMOs » avec des personnes, il y a de fortes chances que chacun pense que vous parlez de RPG fantastique du style World of Warcraft et EverQuest. Peut-être qu'il y a ceux qui voient un peu plus loin que l’écrasante majorité fantastique avec de la science-fiction faisant intervenir des vaisseaux et des sabres lasers. Mais je doute sérieusement que certains pensent à l’univers moderne de notre monde. C’est juste que cela n’a jamais été fait. N’a jamais été, en effet, excepté dans certains titres rares comme The Secret World.

Il est compliqué de classer TSW dans une catégorie ordonnée et rangée. Il est contemporain sauf quand il est historique (oui, le déplacement temporel intervient parfois). Il intègre des mythologies de tout genres, un peu de toutes les théories conspiratrices et des créatures cryptozoologiques inventées par l'homme. Il est certainement en phase avec le genre horrifique, particulièrement avec l'horreur Lovecraftienne, les films de zombies, et les histoires japonaises de fantômes. Et il utilise une telle abondance de sources hors jeu que vous pourriez même le classer dans un genre « de jeu à réalité alternative ».

Ce mélange de genres inédits dans les MMOs en font un jeu vraiment à part de la masse. Il y a des moments effrayants qui ont ébranlé beaucoup de mes amis aussi bien que moi. Il y a des investigations qui m’entraînent à faire ma propre recherche sur un sujet particulier, juste parce qu'il est fascinant et inconnu pour moi. Et à aucun moment je pense, « hé vieux, j'ai déjà vu ça un million de fois auparavant » parce que ce n’est pas le cas. OK, excepté dans un donjon avec une araignée géante. J'ai vu des araignées géantes dans les MMOs des millions de fois. Mais c'est l'exception, pas la règle.

C’est un monde qui se désagrège rapidement, avec des personnages complexes faisant tout ce qu’ils peuvent pour le maintenir en vous assurant que leur camp survivra.




Probablement que ce qui fait la grande force du gameplay de The Secret World est qu'il exige de vous d'aller bien au-delà du simple spam de touche en faisant appel à votre esprit, votre logique, vos compétences d'enquête pour résoudre des énigmes. Le jeu ne cède pas aux exigences de joueurs basiques, ce qui explique pourquoi il pourrait rebuter quelques personnes. Quand vous ne pouvez pas utiliser la force brutale pour chaque mission et que vous devez employer votre esprit pour résoudre un puzzle diabolique, vous pourriez vous retrouver alors comme un étranger parmi une foule de joueurs contents d’eux-mêmes.

Ceux qui coincent dessus finissent habituellement par délirer au sujet de ces missions. Assurément, il y a des guides pour chacun d'entre eux, mais je constate que beaucoup de gens sont fiers de ne pas chercher la solution ailleurs. C’est tellement plus satisfaisant d’arriver à résoudre par ses propres moyens. Le jeu les traite comme des adultes, et les joueurs répondent à ces standards plus élevés en le traitant également avec respect.

Je suis environ à mi-chemin du jeu, et j'ai déjà rempli tant de missions qui font appel à des éléments que je n’avais jamais vus avant dans des MMOs. Réception d'un message en morse qui est transmis par l'intermédiaire des phares d’une voiture ? Check. Lectures sur le wikipedia concernant des divinités égyptiennes antiques pour ouvrir une tombe ? Check. Jouer un air de musique sur un orgue à partir d’une partition sur un bout de papier ? Check. C’est les Goonies ou quoi ?

Une des grandes idées fausses sur le jeu est que seulement les missions d'enquête exigent de faire appel à vos neurones. Ce n'est pas juste. Les missions d’infiltration sont comme des puzzles environnementaux élaborés qui ont besoin d’un peu de réflexion, et même les missions d'action ont souvent besoin d’une ou deux trajectoires un peu déviée.

Le jeu intègre un contenu mûr avec une maturité étonnante

The Secret World est mature en de nombreux sens. À un niveau basique, il propose beaucoup de gros mots, de sang, de gore, de thèmes sexuels, et alimente les cauchemars. Mais il nous présente également des PNJ réalistes qui agissent et parlent comme de vraies (bien qu’étranges) personnes composées d'autant de failles que de vertus. Vous comprenez qui elles sont vraiment en lisant les sous-titres de leurs conversations, en choppant un jeu de mots ou même en regardant le langage de leur corps.

Les quêtes, et le monde dans son ensemble, ne forment pas un conte héroïque dans lequel les mauvais garçons portent des chapeaux noirs et où les bons garçons vous accueillent toujours. C'est vrai : TSW vous incite souvent à vous demander si vous êtes du côté des bons dans tout ceci. Je me suis demandé si j’étais un simple pion, une personne qui justifiait ses moyens pour arriver à sa fin, ou un élément puissant au milieu d’un concours de force sur dix épreuves.

Ce qui m'impressionne plus c’est que tout cela n’est pas, la plupart du temps, purement gratuit. La nudité, quand elle est présente, n'est pas là pour titiller ou choquer ; c'est naturellement une partie du personnage ou de l'histoire. Les scènes violentes sont censées être déstabilisantes afin de montrer leur mauvais côté. La religion n'est pas mentionnée juste pour être moquée. Le sexe est employé pour l'humour, le développement de personnage, et la manipulation. Des concepts compliqués et des sujets difficiles sont évoqués régulièrement.



Ne vous êtes-vous jamais plains au sujet du fait que tout une part de l’imaginaire dans les MMOs utilisait toujours les mêmes concepts fatigués ? C'est parce que nous comprenons ces concepts ; si les éditeurs créaient un monde imaginaire complètement nouveau avec toutes sortes de différents concepts, ils devraient passer la majeure partie du jeu à essayer de nous les expliquer. Il est plus facile de partir de quelque chose de familier.

C'est pourquoi TSW a un avantage certain. Nous comprenons ce monde parce que nous y vivons. OK, peut-être notre monde n'a pas des monstruosités, de C'thulu détruisant la rue chaque jour, mais beaucoup de ce que nous voyons dans le jeu nous est complètement familier. Nous faisons le rapport, et cela conduit à une entrée facile dans le monde du jeu.

La narration est importante pour ce dernier point et pour cause…

Il raconte l’une des meilleures histoires de la période

Pourquoi est-ce que je me creuse la tête sur des recherches compliquées et dépense beaucoup de temps à trouver un build qui ne me désavantagera pas ? Car The Secret World est comme un roman que vous ne pouvez refermer : Je veux toujours découvrir ce qui se produira après.
Tout simplement, TSW met la honte à de nombreux jeux avec sa présentation et son histoire narrative. Le doublage est excellent, et les personnages sont tout à fait mémorables, mais plus que tout autre chose, ceux-ci sont des contes. Certaines histoires vous sont données par les quêtes. D’autres s’assemblent au fur et à mesure à partir des objets environnementaux et des extraits de dialogues.
C’est pourquoi nous, les joueurs, nous réjouissons quand chaque nouvel épisode (mise à jour) sort : Nous savons qu'il y aura des missions supplémentaires, et donc, de nouvelles histoires. Nous espérons que nous aurons à traiter plus d'histoires impliquant notre PNJ préféré. Nous voulons fouiller le monde du jeu davantage et découvrir les mystères derrière tout cela. Il y a tant de grandes questions posées par TSW et seulement une poignée de réponses concrètes jusqu'à présent. C’est comme regarder une grande émission TV qui enchaînerait les cliffhangers de sorte que vous ne puissiez pas faire autrement que d'y revenir pour en savoir plus.

The Secret World n’est pas le jeu le plus facile à apprivoiser ; J'ai souvent dit que vous deviez lui consacrer du temps avant que vous ayez le déclic. Quand le déclic se fait, comme il l’a fait avec moi, c’est du sûr.
Il y a tellement plus que je pourrais dire. C'est un jeu qui me permet d’attaquer avec un fusil de chasse et une tronçonneuse. C'est un jeu qui a un théâtre interactif vraiment sympa pour des roleplayers. C'est un jeu qui m'incite à rire beaucoup.
Laissez-moi simplement dire ceci : The Secret World mérite votre temps, et je souhaite vraiment que chacun puisse y jouer.

Source

Cet article a été vu 2023 fois

© 2007-2011, The Secret World™ is a registered trademark of Funcom Gmbh 2011.
All rights reserved. All logos, characters, names and distinctive likenesses thereof
are intellectual property of Funcom GmBH unless otherwise noted.
All other trademarks are the property of their respected owners.
Copyright © 2011 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Coxie, Template: Cypher, Code: JB