Aucune image   SdAO: Les mines de la Moria
Version boîte

Fiche détaillée

Les solutions aux missions : La Côte Sauvage



Plongée en enfer



Episode : #1 Déchaînement
Zone : La Côte Sauvage
Lieu : Overlook Motel (13, 814)
PNJ : Daniel Bach
Genre : Mission d'Investigation
Synopsis : Daniel Bach a suivi la trace d'un mage échappant à tout contrôle dans les plus sordides ruelles du monde. Servez-vous de ses recherches pour en apprendre davantage sur la vie de Theodore Wicker et comprendre qui il était, où il est allé et ce qu'il a sacrifié en chemin.



Ce truc, y a pas mieux. Bien sûr, le New York Times ne voyait pas ça comme ça mais j'avais prévu de les larguer en douceur. On reste en contact, on s'écrit, tout ça. Vraiment, ils ont rien compris mais moi, je suis un libre, tu vois ? Pilules, chattes à foison, le Pulitzer, bientôt. Leurs faits divers, je m'en balance grave sauf quand ils ont des cornes et une queue fourchue. Alors, j'ai suivi un macabé tout autour du monde, un Britannique, Theodore Wicker, "Le Crowley de Soho". Il cherchait l'enfer avec un E majuscule, j'aurais pu lui dire où aller s'il m'avait demandé. Afghanistan, Liberia, Bagdad, Tchétchénie, Brooklyn... Mais non, il est venu là ! Dans le Maine, en 87 ! Mauvaise année pour la mode, mais encore pire pour Wicker.

Il a pris la chambre 13, on l'a plus jamais revu et puis ce nid de cafards a fait faillite et personne n'y vient plus depuis 25 ans. Wicker a trouvé ce qu'il cherchait, c'est sûr. Et moi aussi. Le Pape a raison : l'Enfer existe et c'est pas les autres. Cette rune est une porte, cette chambre, c'est la serrure et tout le bordel qu'il y a en dessous, c'est la clé.


– Daniel Bach




PHASE 1 : Examinez les recherches de Bach


L'intérêt que Wicker montrait pour l'enfer a fini par le mener à l'Overlook Motel, où il a disparu en 1987. Mélange d'obsession personnelle et de longues années de connaissance du métier de journaliste, les recherches approfondies de Daniel Bach l'ont également conduit ici. Examinez-les afin de comprendre où tout a commencé.

Derrière vous, sur une table basse, se trouve le carnet de Daniel Bach avec ses recherches. Examinez-le.



Vous pensiez avoir tout fait disparaître derrière vous, mais vous vous attendiez pas à ce qu'un reporter continue à suivre vos traces, pas vrai ? C'est qu'une piste comme celle-là se dissipe jamais totalement, elle reste toujours là, à attendre qu'on la remarque. Comme la brume de pollution de LA, ou cette saloperie que vous avez à Londres. Vous savez bien, ce putain de Londres "secret". Ca oui, ça peut être notre secret, mon vieux.

Du LATIN ? Je rêve ! Mais faut que je vous dise un truc, Theo : vous êtes pas le seul à avoir étudié les langues mortes.

Soho -> Brooklyn -> tout est dans les cercles Magiques, bien sûr. Résultats du labo : du soufre, du sel, du sang, du foutre, un samedi soir comme les autres à New York. Et pour les cercles infernaux ? Suffit d'avoir Cora LV pour obligée.

Après, restent les cercles des séances de spiritisme. A qui vous parliez, mon vieux ? A quelqu'un qui avait besoin d'un rendez-vous. J'imagine que ça devait être d'ordre privé, et je juge personne, mais sérieux, les call-girls infernales, ça doit être quelque chose.

Et le Maine !!! Merde, alors, Theo ! Je croyais qu'on se connaissait. Pour moi, vous avez de la classe. Mais on choisit pas toujours où on doit aller, pas vrai ? Avec toutes les saloperies que vous avez faites, votre peau devait vous tomber moins bien qu'un costard acheté aux fripes du coin. 1987, dernier appel avant le décollage -> l'abominable monsieur Wicker.

Vous savez, quand vous aurez fini votre truc, ce serait une bonne idée de me contacter pour que j'écrive votre bio. C'est que le courant passe vachement bien, entre nous.





Daniel Bach a dit que Wicker avait séjourné dans la chambre 13. En sortant, celle-ci se trouve juste à votre droite. Il s'agit également de la porte d'entrée vers le donjon "L'Enfer tourmenté".



Une fois à l'intérieur, vous trouverez un journal à moitié dissimulé sous le lit qui vous fera entrer dans l'instance de la chambre 13 (instance non solo). Examinez à nouveau le journal intime de Wicker.


La transposition des runes en latin donne un résultat imparfait, mais l'imperfection n'est-elle pas, justement, le thème central de mon livre de sang ? Chaque nouvelle incantation débarrasse mon âme des souvenirs de mon humanité, et mon âme elle-même se détache de ma volonté, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que cette dernière. A l'état brut, à vif.

Ces cercles sont comme un disque rayé que je laisse derrière moi, un écho presque inaudible de l'être que j'étais autrefois et que j'ai aujourd'hui rejeté.

Je ne pourrais pas retrouver mon humanité même si je le souhaitais.

Orderint dum metuant !



Sous le tapis de la chambre se trouve un cercle de spiritisme. Epelez la phrase en latin "Orderint dum metuant" sur le sol grâce aux symboles correspondants indiqués dans le journal intime de Wicker.



Vous vous retrouvez devant une vision de Wicker :

Oui, c'est cet endroit. Quel aspect pathétique pour une chose si cruciale... Je peux sentir d'ici l'autre côté, tellement proche... Je l'ai vu dans les yeux du propriétaire, ivres de peur et de douleur. On a fait des sacrifices en ces lieux, les fondations en sont imprégnées. Ils ont été à peine dissimulés, à la va-vite. C'est typique des Illuminati. De toutes les vies damnées que j'ai achevées, celle du dernier sacrifice est la plus méritante. Saccharissa, c'est à toi que revient le coeur... de Theodore Wicker.



Un peu de culture.
« Oderint, dum metuant » (« Qu'ils me haïssent, pourvu qu'ils me craignent ! »)
Il s'agit là en fait d'une reprise par Caligula d'une phrase célèbre de son prédécesseur l'empereur Tibère Oderint, dum probent , « Qu'ils me haïssent pourvu qu'ils m'approuvent » (la version de Caligula, avec metuant, est empruntée à la tragédie Atrée de Lucius Accius13 ; Tibère en avait quelque peu atténué la violence). Cette phrase est également sa devise.





PHASE 2 : Allez à l'endroit de la photographie du haut


La photographie du haut montre une salle sombre avec un plafond en arche, peut-être en sous sol. Découvrez où Wicker est allé, et ce qu'il y a fait, avant de venir à Solomon Island.

Reprenez l'image des recherches de Daniel Bach. Ce qui est typique des Illuminati, ce sont leurs tunnels, en sous-sol, à New York. Rendez-vous là-bas et faites vous discret si vous êtes d'une faction adverse...



L'entrée du Labyrinthe se situe au sud de la ville (248, 356). Profitez-en pour récupérer un Compendium des Illuminati au bout de la rue, dissimulé par un van, ainsi que celui se trouvant tout en haut des escaliers.



Il vous faut à présent retrouver l'endroit exact de la photo. Une fois dans les tunnels, vous serez face à trois arches. Celui de droite est un cul de sac, celui du milieu vous conduit au QG des Illuminati. Prenez celui de gauche, puis tournez à gauche quand vous arriverez de nouveau à un carrefour. Tout au bout se trouve une plaque d’égouts, avec un autre Compendium des Illuminati. Entrez dans l'instance des égouts (instance non solo).



Vous voilà face à un autre cercle de spiritisme mais cette fois, pas de journal intime pour vous donner un indice sur la marche à suivre. Inspectez les lieux. Sur le générateur est peint une nouvelle phrase en latin "Non Sum Qualis Eram" ("Je ne suis plus ce que j'étais autrefois" d'Horace.) Mais il vous manque les symboles correspondants aux lettres S, Q et L... Pas d'indices cette fois, si vous voulez réussir par vous-même, il faudra faire preuve de patience et procéder par élimination.



Procédez de la même façon que sur le premier cercle et Wicker vous apparaîtra à nouveau.

Mes préparatifs m'ont piégé. J'ai dû altérer mon corps pour qu'il puisse supporter les dimensions infernales, et il tolère très mal les milieux humains. La fièvre me prend, quelque soit le climat. Sentir le soleil sur ma peau me donne la nausée. Je dois suivre un régime abominable. Je ne suis plus qu'une espèce... de monstre sorti d'un livre de contes. Impossible de m'échapper, aucun portail ne marche : je cherche aux quatre coins du monde, comme un riche lépreux. Mais ça ne convient pas, ça ne convient jamais ! Il doit être récent. Exposé. Je ne pense qu'à ça. Saccharissa m'attend de l'autre côté.








PHASE 3 : Trouvez la chambre sordide de la deuxième photographie


La photographie suivante du dossier de Bach montre une chambre exiguë et sordide. Les séances de spiritisme de Wicker se déroulaient partout dans le monde, en des lieux dont l'énergie correspondait à ce qu'il recherchait.

Un nouveau regard sur les photos de Bach, l'architecture est caractéristique de Londres mais ce genre d'accès peut se trouver un peu partout en ville. Fouillez dans les moindres recoins, la porte se situe près de Darkside, dans le Londres secret dont parlait Bach. 206, 220



Entrez dans l'Antre des squatteurs (instance non solo). Et voici un troisième cercle de spiritisme ! Inspectez à nouveau les lieux... de haut en bas. Au plafond, juste au-dessus du cercle, est inscrit "Orbis non sufficit". Encore une fois, faites correspondre les symboles et procédez par élimination pour les lettres manquantes B, C et F.



Quand je dors, je vois les rives en proie aux flammes. Eveillé, je les vois encore. Je contemple cette ville et ses... formes lugubres, ses tours insolentes qui luisent sans conviction sous un ciel grisâtre et délavé. Je n'ai plus... aucun reflet. Le verre m'est comme... devenu étranger. Cet endroit ne me manquera pas, et je ne renie pas les sacrifices que j'ai choisis de faire. Ni tous ceux qui m'attendent. "Pas de suppliques, ni de colères," devrais-je leur dire, "car vos paroles nous sont de si peu d'importance." Saccharissa...



Un peu de culture :
Orbis non sufficit se traduit par "Le monde ne suffit pas", en référence à l'inscription du médaillon de Philip Von Habsburg.





PHASE 4 : Fouillez la chambre


Dans sa jeunesse, Theodore Wicker a vécu dans ce quartier inquiétant de Londres, passant son temps à jeûner et à se débarrasser de son humanité pour se préparer à vivre au milieu des démons.

Dans votre dos, sur une des tables, vous trouverez une nouvelle page du journal intime de Wicker.

Deux mois ont passé
Pas un instant ne s'est écoulé
Mon jeûne est terminé
Je me suis débarrassé de tout excès, de tout appétit
Il ne me reste plus que mon ombre

____, mon ardoise a été effacée
Je referme la porte sur _____, les lumières évanescentes de Londres et ma vie d'avant
Pieds nus, je m'engage d'un pas décidé sur la route de la vérité



Remplacez les symboles par les lettres afin de constituer les mots suivants : TABULA RASA et SEPTIMUS.







Le Tabula Rasa est un hôtel du quartier Ealdwick, à Londres. Rendez-vous là-bas. Au guichet, pour la somme de 1000 Pax Romana, vous pourrez acheter une clé pour la chambre "Septimus".



Téléportez-vous à l'aide du cube lumineux situé au milieu de la pièce. Dans la chambre, écoutez la cassette.



Tout à fait. En vérité, les humains et les démons ont vécu ensemble. Tous mes travaux l'ont démontré et pourtant, tout est remis en question. Il était plus sage d'étouffer cette histoire et ce des deux côtés, étant sa splendeur et source de déchirement. Mon esprit est démuni face à de telles perspectives. Le mal de l'historien est d'être condamné à observer de l'extérieur toutes ces splendeurs passées devenues fossiles. Et si quelqu'un pouvait leur rendre leur éclat. Si ce quelqu'un en avait même... la volonté.



En suivant, examinez le prospectus dans la mallette puis, allez faire un tour en ville...

Un peu de culture :
Si vous déchiffrez les symboles du prospectus, vous obtenez Ad augusta per angsta. Il n'est pas rare que Funcom fasse des erreurs de latin. Ici, la véritable expression se trouve être "Ad Augusta Per Angusta", qui est un proverbe latin : « à de grands résultats par des voies étroites », une façon de dire que la gloire n'arrive pas facilement. C'est aussi le mot de passe des conjurés d'Hernani dans l'œuvre de Victor Hugo.







PHASE 5 : Allez à l'endroit mentionné sur le prospectus


Autrefois jeune professeur de sciences occultes à l'avenir prometteur, Theodore Wicker est peu à peu devenu obsédé par le sujet de ses conférences, jusqu'à ce que l'étrangeté des dimensions infernales et de leurs paysages brûlants et hallucinatoires l'attire de plus en plus.

Lors de votre ballade du côté du Temple Court, sur Honesty Yard (286, 278), vous trouverez le musée mais il est fermé.





PHASE 6 : Trouvez le moyen de voir la dernière conférence de Theodore Wicker



Sur la porte, vous pouvez lire l'avis de fermeture.

BRITISH MUSEUM DE L'OCCULTE

FERMÉ


En raison des récents comportements imprévisibles du monde occulte, le musée est au regret de vous annoncer sa fermeture temporaire pour cause de renforcement de ses protections magiques.

Nous espérons que nos visiteurs comprendront que leur sécurité et celle de nos employés, de nos conservateurs et des conférenciers que nous invitons, est notre première priorité.

Les rediffusions prévues des conférences d'été de 1977, comprenant la dernière conférence publique de Theodore Wicker, seront disponibles en ligne par le biais de notre canal privé habituel sur Youtube.



Votre mission s'achève ici et vous pouvez récupérer les Compendiums des Templiers dans les alentours de Temple Court.



POURSUIVEZ VOTRE INVESTIGATION...


Consultez mon canal – ElliotDewhurst

Sur l'avis de fermeture, ces derniers mots étaient inscrits au feutre... Retrouvez la dernière conférence de Theodore Wicker sur Youtube dont voici notre traduction :


En somme, nous le rejetons trop facilement, telle une catastrophe naturelle, une aberration, un royaume de feu et de brimstone. Si vous vouliez bien comprendre les dimensions de l'Enfer... Considérez un chien affamé, fou... Enragé avec un désir incontrôlable pour la vie. Notre vie. Celle que nous avons sur cette Terre. Nous utilisons ça tel un argument pour marchander. Je vous dis que cette exploitation est une honte à nous tous. Nous regardons le Démon, et nous ne voyons que les crachats sur le miroir de notre monde. Pas le reflet lui-même.




Cet article a été vu 66263 fois

© 2007-2011, The Secret World™ is a registered trademark of Funcom Gmbh 2011.
All rights reserved. All logos, characters, names and distinctive likenesses thereof
are intellectual property of Funcom GmBH unless otherwise noted.
All other trademarks are the property of their respected owners.
Copyright © 2011 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Coxie, Template: Cypher, Code: JB