Aucune image   GameCard CoH/CoV 30j
Cartes prépayées

Fiche détaillée

Les solutions aux missions : Solomon Island



L'aube d'une nuit sans fin



Zone : Kingsmouth
Genre : Mission narrative
Phases : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - En savoir +
Synopsis : Kingsmouth, petite ville autrefois paisible de la Nouvelle-Angleterre, a été envahie par les zombies. Les survivants se sont barricadés dans le bureau du shériff. Interrogez-les pour en apprendre davantage sur cette infestation de morts-vivants.



Ah, t'inquiètes pas, va, t'es pas revenu dans le passé. C'est juste que t'as devant toi le dernier des cowboys. Hey regarde, je sais recevoir. Ca te dit de bouffer à la Texane ? Faut pas affronter le mal le ventre vide. Moi, c'est Boone, je règle les problèmes. Faut qu'on se fasse un petit Pow Wow avant que tu ailles au devant des ennuis. [...] Vous pouvez avoir des buts différents mais faut faire front commun contre les forces du mal. C'est pas mon premier rodéo, je sais qu'on aura besoin de toutes les bonnes volontés. Je voudrais pas dire que t'es en enfer, mais quand le vent vient de l'ouest, ça sent le souffre un peu partout ici.

La mort et la brume sont venues de la mer, à moins qu'elles aient suivi quelqu'un. Et si j'étais du genre joueur, je parierais que ce type est toujours dans le coin. Les survivants ont trouvé refuge à Kingsmouth. Suis la grande route et les bruits de coup de feu et t'arriveras au bureau du shériff. Ecoute, je sais pas ce qui t'amène ici mais trouve ce qui a tué ces gens. C'est à toi de les venger.


– Jack Boone


PHASE 1 : Allez au bureau du shériff de Kingsmouth


Jack Boone vous a expliqué que la brume et la mort étaient venues de la mer pour recouvrir Solomon Island, et que quelqu'un les avait apportées avec lui. Il pense que cette personne est toujours là et qu'il serait bon d'apprendre ce qu'est la brume, comme elle est arrivée jusqu'ici et pour quelle raison les habitants de Kingsmouth se sont fait massacrer. D'après lui, la plupart des survivants se sont barricadés dans le bureau du shériff de Kingsmouth, à l'est.

Remontez la Solomon Road jusqu'au commissariat. Vous trouverez le shériff Helen Bannerman à l'intérieur des locaux.



Je sais vraiment pas d'où vous venez, vous tous. Mais en ce moment, tous ceux qui passent vivants par cette porte ont ma bénédiction. Si vous avez eu des ennuis avec la police, on oublie tout et on repart à zéro ! Ca va, comme ça ? Très bien. Je suis le shériff Bannerman et l'état d'urgence permanent qui nous entoure, c'est tout ce qu'il reste de ma juridiction ! On a bien essayé de défendre la ville, au début. Plus par nostalgie qu'en accord avec un quelconque plan. Je ne vais pas vous dire que Kingsmouth était un coin de paradis. Mais c'était chez nous. Plus maintenant. Il y a toujours eu comme un cancer dans cette ville. C'est peut-être lui qui ressort au grand jour. Si c'est le cas, je ne pourrais pas jurer qu'on ne mérite pas ce qui nous arrive. Mais ce brouillard et ces choses attaquent tout le monde, sans distinction. Ca a été un carnage.

Bon, vous êtes armé je vois et je ne vais pas vous le reprocher. De toute façon, il le faut, mais ne vous attendez pas à avoir un badge d'adjoint. De toute façon, s'il y a une époque où c'est justifié de porter une arme, c'est maintenant. Henry a la parole divine, la mère Rogêt a sa boule de cristal, et Norma ne quitte jamais son fusil à pompe. Pour moi, c'est la plus maligne.


– Helen Bannerman




PHASE 2 : Localisez les survivants de Kingsmouth


Helen Bannerman se retrouve dans une situation d'urgence. La majeure partie de la ville de Kingsmouth a disparu, submergée par la brume et les zombies, et elle a été heureuse de voir arriver quelqu'un d'armé et de prêt au combat. Selon elle, Kingsmouth a toujours eu sa part de ténèbres, et il n'est pas impossible que les habitants aient mérité ce qui leur est arrivé.

"Les survivants" que vous cherchez ne sont autre que Norma Creed (187, 597).



Vous savez, j'ai pas trop l'habitude de recevoir mais j'imagine que vous venez pas prendre l'apéro de toute façon, pas vrai ? Oh... Vous causez pas des masses, hein ? J'y suis habituée. Entre un mari bougon et des garçons qui préféraient jouer au ballon plutôt que de parler avec leur mère. Norma Creed, enchantée.

J'avais une famille ici avant que ce maudit brouillard ne me les enlève tous. C'est Helen qui vous envoie chez moi, j'imagine. C'est très gentil de vous en faire mais je n'aime pas trop la pitié. J'ai mon fusil à pompe et ce qu'il reste de ma tête. Je me débrouille.

Toute cette histoire a commencé au retour du Lady Margareth. Mon mari Larry et les autres, on croyait tous qu'ils étaient perdus. Disparus en mer ! A leur retour, ce fut un immense soulagement. Et puis, le brouillard. On aurait presque dit qu'il les suivait. C'était justice de tuer ces oiseaux qui apportent brume et brouillasse. Me demandez pas d'où je tiens ça, j'ai dû l'entendre à la télé.

Je n'ai jamais demandé à Larry ce qu'il leur était arrivé. Quand on reçoit un cadeau du ciel, on ne se pose pas de questions. Il était là ! Je croyais que tout serait comme avant, que la vie reprendrait... Quand le brouillard se lève et qu'on voit le Lady Margareth, immobile dans le port, couvert de ces algues rouges, je me dis que j'aurais dû... Il serait peut-être toujours là...


– Norma Creed




PHASE 3 : Explorez le Lady Margareth


Le Lady Margareth était un bateau de pêche local qui s'était perdu en mer. Quand il est revenu à Kingsmouth, tout le monde a poussé un soupir de soulagement, mais cela n'a pas duré. Car la brume est arrivée juste après. Le mari de Norma Creed faisait partie de l'équipage du chalutier, et elle pense que toute cette histoire a débuté en haute mer et que la brume a suivi le bateau jusqu'au port, mais elle n'a jamais eu l'occasion de demander à son mari ce qui s'était passé.

Le Lady Margareth est amarré au ponton de la Fletcher Bay. (509, 267).



Montez et venez à bout du Capitaine. Il vous délivrera un journal, vous n'aurez que 60 secondes pour le ramasser alors ne flanez pas !

J'ai de la chance de pouvoir encore écrire. Je n'arrive pas à croire ce qui s'est passé. D'ailleurs, il vaut mieux ne pas le croire. C'est ce que dirait le Doc Bannerman.
Le psy va se faire du pognon quand on sera rentrés chez nous...
Si on y arrive un jour. Larry et Derrick, son garçon, sont devenus muets.
Joel a une sale fièvre.
Et cette chose...
Elle brille encore comme une torche électrique. Quand je regarde par dessus mon épaule, je jurerais voir encore la brume.





PHASE 4 : Parlez au docteur Bannerman


Le journal du capitaine mentionne que plusieurs membres d'équipage ont perdu la raison suite à la découverte d'un étrange objet en mer, ajoutant qu'il faudrait aller voir le docteur Bannerman si jamais ils arrivaient à rentrer au port.

Retournez donc au bureau du shériff interroger le Docteur Bannerman.

Le Docteur Bannerman vous a confirmé avoir parlé avec plusieurs marins du Lady Margareth suite à leur retour, mais il a laissé tous ses dossiers à la clinique quand la brume est arrivée. La clinique est la première maison à gauche en sortant du commissariat. Entrez-y pour étudier les dossiers (instance solo).

Dans son bureau, vous trouverez son ordinateur, protégé par un mot de passe, ainsi qu'une photo cassée, au sol.



L'ordinateur vous fournit un indice : "La musique des saisons". Il vous donne aussi, si vous le souhaitez, un autre indice : 1723. Et si vous ne trouvez toujours pas, à en juger par la photo, le Docteur Bannerman fait référence au compositeur des 4 saisons, le célèbre Vivaldi.

Examinez le dossier n°43781, lié au Lady Margaret :

Patients : Derrick Creed, Lawrence Creed et Joe Slater

Lawrence et Derrick Creed (adresse de travail) - 5 Main Street, 555-1004
Joe Slater (adresse personnelle) - 4 Belmont Avenue, 555-1782

Envoyés par : sont venus me trouver d'eux-mêmes quand le Lady Margaret est rentré au port. Ils avaient tous besoin d'aide et je les ai entendus séparément.

Diagnostic : il est trop tôt pour se faire une opinion définitive, mais il s'est manifestement passé quelque chose sur ce bateau.



Derrick Creed :
Derrick souffre de fortes migraines et d'une paranoïa aiguë. Les similitudes entre son état et celui de Joe Slater et de Lawrence Creed sont extrêmement inquiétantes. Il semblerait que les symptômes se soient développés à un rythme différent chez chacun d'eux, mais je crains fort que tous les occupants du bateau n'aient été affectés, quelle qu'ait pu être la chose qui les a mis dans cet état.



Lawrence Creed :
Deuxième consultation avec Lawrence aujourd'hui. Ses migraines ne cessent d'empirer, à tel point qu'il ne peut plus mener une vie normale. Sa paranoïa n'a pas régressé. Pire, il montre désormais un symptôme supplémentaire : des terreurs nocturnes. Je lui ai prescrit un antidépresseur, mais si l'évolution de son mal suit celui de Joe, je crains fort que son état ne fasse qu'empirer.



Joe Slater :
J'ai revu Joe aujourd'hui. C'était notre quatrième consultation et je ne sais trop quoi penser. Il était à peine cohérent, sa jambe gauche était sans cesse prise de spasmes et il ne pouvait s'empêcher de se gratter le bras droit. Sa paranoïa s'est développée au point qu'il n'a plus aucun sens de la réalité. J'ai consulté Hartmann de New York, qui m'a dit que ces symptômes étaient très certainement des signes de schizophrénie, ce qui corrobore mon diagnostic. Mais comme les autres occupants du bateau présentent des symptômes similaires et que Joe ne réagit à aucun traitement, j'ai peur que la cause ne soit environnementale. Quelque chose leur ronge le cerveau. J'ai prescrit de la clozapine à Joe, mais je ne suis gère optimiste.





PHASE 5 : Trouvez Derrick et Lawrence Creed


Les dossiers du Docteur Bannerman vous ont révélé des choses sur les patients qu'il suivait. Ses notes expliquent clairement que quelque chose leur est arrivé en mer et que cela a continué à les affecter après leur retour, à la fois physiquement et mentalement. Vous avez également trouvé l'adresse du commerce de Derrick et Lawrence Creed, au 5, Main Street, et celle du domicile de Joe Slater, au 4, Belmont Avenue.

Ressortez et dirigez-vous vers la première adresse : Creed Bros sur Main Street. Mais Derrick Creed n'est pas là, il se trouve à l'arrière du bâtiment. Aussi, contournez le pâté de maisons. Derrick se trouve à l'intérieur de la palissade.



Tuez-le et examinez le cadavre à vos pieds qui n'est autre que Lawrence Creed, son père.



A présent, trouvez Joe Slater en remontant sur Belmont Avenue mais devant chez lui, d'étranges traînées vertes sur le sol vous mènent vers les égouts de Kingsmouth. (instance solo).



Une fois à l'intérieur, frayez-vous un chemin vers la gauche. Joe Slater est là, bien gardé. Attention, vous n'aurez pas besoin d'être très proche pour que le combat soit engagé.



A voir ta tête, même mon meilleur profil en a pris un coup. J'essaye de ne pas trop penser à ce qu'il m'arrive, comme si c'était un mauvais rêve dont j'arrivais pas à sortir. C'est juste un long cauchemar depuis cette fichue tempête. On s'est perdus, corps et âme. On n'a jamais rien dit sur les horreurs qu'on avait vues. Tous ces bateaux morts pris dans la vase rouge à perte de vue ! Ces choses qui se mouvaient dans la brume, sous l'eau aussi. Ce qu'on a aperçu tout en bas, au fin fond de l'abîme et ce qu'on a trouvé, c'est si noir que ça brillait comme un phare. Comme si c'était tombé du ciel. Tu comprends ? Une lame, de lumière pure, plus belle et terrifiante à la fois. J'entendais son chant des sirènes qui m'appelait. Après, je me souviens juste du cri des frères Creed quand je m'en suis saisie. Elle s'est emparée de moi. Je n'étais pas assez fort, ça je l'ai compris. J'étais évanoui mais les gars m'ont dit qu'elle avait chassé la brume, qu'elle nous avait sauvés. Sauf que c'était faux. Cette chose traîne le brouillard derrière elle. Et je l'ai ramenée à Kingsmouth.

J'entends toujours son chant des sirènes ! Je sais que toi aussi ! Si tu la trouvais, tu pourrais faire cesser ces sons pourris ! Ramène-la à sa place. Cette lueur atroce, tout au fond, dans le noir ! Qu'est-ce qu'il se serait passé si j'avais pas quitté cette mer rouge... Peut-être que j'y suis encore, que tout ceci n'est qu'un rêve affreux.


– Joe Slater




PHASE 6 : Utilisez le chant des sirènes


Les marins du Lady Margaret ont tous connu un sort atroce. Derrick a été transformé en zombie au regard vitreux, et il ne reste plus de Lawrence qu'un cadavre à moitié dévoré. Quand vous avez rencontré Joe Slater, il était encore plus ou moins cohérent, mais il ne sera plus jamais le même. Quelque chose l'a transformé en une créature à moitié homme, à moitié monstre marin. Même si le seul fait de respirer lui était apparemment douloureux, il vous a expliqué ce que ses compagnons et lui avaient vu en mer. Des navires morts recouverts d'algues rouges, alors que des choses indéfinissables se mouvaient dans la brume. Et quelque chose qui brillait au fond de l'eau noire et l'attirait comme le chant des sirènes. Il a plongé vers la lumière et s'en est saisi. Elle les a sauvés de la brume, mais a ramené celle-ci à Kingsmouth. Le chant des sirènes continue de le tourmenter. Il l'entend toujours, et il ne souhaite qu'une chose : qu'il retourne dans les ténèbres d'où il n'aurait jamais dû sortir.

Dans votre inventaire, un item déclenchera le chant des sirènes. Suivez-le jusqu'au Blue Ridge Tunnel (237, 723) dans lequel se trouve une porte conduisant au tunnel d'entretient (instance solo). Entrez-y, puis réactivez le chant des sirènes. Vous devrez esquiver les dispositifs de sécurité...



Face à vous, des rayons vous barrent le passage, vous tuant parfois sur le coup. Pour passer, attendez que le côté grésillant se déconnecte et poursuivez. Sautez par-dessus le rayon suivant et laissez-vous guider jusqu'à une porte. Appliquez alors le même principe. Attendez que les rayons s'effacent et traversez.



Beaumont : Mais j'ai enfin pu mettre un terme à ce bruit incessant en la mettant en lieu sûr.
Cassandra : Où ça ?
Beaumont : Ailleurs, c'est tout. Je ne suis pas d'humeur, Cassandra, et tes gémissements m'agacent plus que tout.
Cassandra : Oh, tu disais pas ça hier soir. Oh bébé, c'est si fort entre nous ! C'est même magique ! Une passion noire et rouge sang !
Beaumont : Si tu savais à quel point cette histoire te dépasse, petite fille.
Cassandra : Ta gueule. J'ai vu l'au-delà et tu sais que j'apprends vite ! Je suis prête à faire plus... Que ça ! Fais-moi confiance, parle-moi, laisse-moi faire ce que je sais faire.
Beaumont : Quoi ? Nous recruter de la chair à canon contre un petit coup à la va-vite ? Tu sais ce que tu peux faire ? Nous répandons une idée, là et il faut énormément de monde pour la véhiculer. Alors continue donc d'écarter les cuisses pour nous ramener encore plus de braves petits soldats.
Cassandra : Dieu, que c'est romantique... Y a un truc qui m'échappe, Beaumont. T'as trouvé ce que tu cherchais, ta belle épée magique. Tu contrôles une bonne armée de morts-vivants, cette île t'appartient totalement. Mais alors, dis-moi, Beaumont... Pourquoi cette triste mine ? Sérieusement, pourquoi tu... Il te manque un truc. Non ? Très intéressant. Ton trésor, ton précieux, tu peux pas t'en servir, c'est ça ? Donc, l'esprit est vaillant mais la chair, oh oui, la chair... est faible.
Beaumont : Fais attention, petite fille. Tu n'as aucune idée de ce que– [bruits derrière les cartons]
Cassandra : Quoi ? Quoi !
Beaumont : Tu veux que je te dise ce qu'il en est vraiment, Cassie chérie ? Ce que je recherche aussi activement ? Autre chose : l'évolution. Une aube nouvelle. Ebranlons Yggdrasil, que le soleil devienne noir et que les Dieux périssent jusqu'au dernier ! Nous allons recréer le monde.
Cassandra : C'est bien ça, pas vrai ? Ce truc dont tout le monde parle. Les gros titres, partout ! L'avènement d'une ère nouvelle, hein ? Tokyo... La nuit éternelle... Ca me plaît ! C'est tellement poétique et... ça te va très bien le look "grand méchant sorcier". C'est sexy.
Beaumont : La réponse est là, dans ces archives, quelque part ! C'est obligé. Ils connaissaient l'existence des portails menant au coeur noir de l'île. J'ai la clé mais la serrure... C'est elle, le noeud du problème.
Cassandra : Tu ne disais pas que cet–
Beaumont : Tu sais, il y a des choses qui nous plaisent un jour et puis qui nous insupportent, Cassie. C'est assez clair ?
Cassandra : Oh, vraiment ? Alors, c'est tout ? Bonjour la reconnaissance. Tu n'es qu'un gros salaud ! C'est fini ! Reluque-le bien parce que c'est la dernière fois, mon joli.
Beaumont : Sale petite traînée. Maudits Illuminati et leurs putains de labyrinthes.



Examinez les notes de Beaumont sur la table et ressortez des tunnels.





PHASE 7 : Suivez la piste de Beaumont


Quel que soit l'objet dont Slater vous a parlé, un certain Beaumont semble l'avoir en sa possession. Il a interrompu le chant de l'artefact et l'a apporté en lieu sûr, mais il ne peut pas encore l'utiliser. Vous l'avez entendu dire que l'objet était une clé, mais il ignore toujours où se trouve la serrure, et il a maudit les Illuminati et leurs labyrinthe.

Sur les notes de Beaumont se trouve une carte de l'aéroport municipal de Kingsmouth. Rendez-vous là-bas.



Une fois sur place, cherchez la baraque avec l'affiche de Scenic Flights et examinez les plans de vol et la carte. Beaumont a pris un vol le 7 octobre avec un commentaire :

Client particulièrement malpoli. Nous a fait tourner au-dessus de la Côte Sauvage pendant des lustres. En boucle, comme s'il cherchait quelque chose de précis. A refusé de payer un extra.





La carte indique une maison de la Côte Sauvage. Pour y aller, repartez à l'entrée de l'Agartha de Kingsmouth et traversez le tunnel...





En savoir plus...








Cet article a été vu 53536 fois

© 2007-2011, The Secret World™ is a registered trademark of Funcom Gmbh 2011.
All rights reserved. All logos, characters, names and distinctive likenesses thereof
are intellectual property of Funcom GmBH unless otherwise noted.
All other trademarks are the property of their respected owners.
Copyright © 2011 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Coxie, Template: Cypher, Code: JB